Un après-midi qui semble être celui d’un jour d’été … alors monter par les chemins là-haut au dessus du village …

Poser mon panier au milieu des orchidées sauvages (orchis mascula) et des boutons d’or …

              Broder au pré

Reprendre mon ouvrage abandonné depuis 3 mois, j’ai tellement de retard sur le SAL de Maryse 2012 … le chien Darwin couché à mes pieds …

              Broder au pré-001

Et puis lorsque le clocher du village sonne la demie de 16 heures, redescendre par les prés et les chemins jusque chez maman pour y boire le thé … non sans s’arrêter pour immortaliser le premier arum tacheté sauvage (arum maculatum) qui a fleuri à l’ombre humide d’une haie

              Broder au pré-002