Je n’y pensais pas vraiment … seulement voila que Jean Paul du blog Cayenne Palace vient de nous offrir une superbe recette de tarte aux champignons et qu’il me faut quelques ingrédients pour la préparer à la manière de chez nous en Loire-Forez.                               Recette ICI

                             100_5606

                             J’ai emprunté sa photo à Jean-Paul

Alors trouver mon petit panier plat, mon vieux couteau, mettre le tout dans mon sac à dos. Prendre une bouteille d’eau un peu pour moi, beaucoup pour le chien Darwin car la ballade va être rude car très escarpé est mon terrain à champignons … là où peu se risque. Je pressens qu’avec ce temps lourd et toutes ces pluies des jours derniers, des chanterelles m’attendent …

        IMG_8324      IMG_8318    

Le soleil est de la partie, l’air embaume le parfum des sureaux en fleurs. Bientôt y succède celui de terre mouillée et de fougères car le chemin quitte les prairies et le bord de rivière pour monter au travers des bois de chênes, de pin et de châtaigniers. Au bord de la coursière, les branches de sapin mouillées s’affaissent jusqu’à toucher la tête des digitales qui s’élancent au ciel au milieu de bouquets de marguerites … Je respire profondément, mon “nez” de ramasseur de champignons se met en alerte car vrai … je les sens de loin … Le chien Darwin connait le chemin et sait déjà où nous allons. Il tire au bout de la ceinture de canicross. Il aimerait bien que je le lâche mais le temps n’est pas encore venu.

J’ai des rituels, des habitudes, faire tout d’abord mon “coin témoin” le plus éloigné, je sais d’avance que si  la cueillette y commence et bien j’en trouverai un peu plus bas, et surtout dans mon “coin secret”.

   IMG_8326  IMG_8320

        IMG_8322  IMG_8323

Le soleil perce en raies irisées le plafond vert du bois et quelques coups de vent dans les hautes ramures font par moment crépiter une brève averse de gouttes lourdes tombées des feuilles mouillées. L’air en sous-bois est chaud et humide et sent la mousse … et les champignons … Je marche doucement dans le silence et mes yeux se mettent en mouvement, je trace mon chemin en fonction du terrain mais aussi de ma connaissance des habitudes de pousse. Lorsque surgit la première chanterelle à mon regard, c’est le bonheur, je sais alors que je vais rentrer avec un trésor dans mon petit panier d’osier des chanterelles dorées et trois ceps des pins  …

          IMG_8328

Juste de quoi faire une belle tarte aux champignons avec du jambon d’auvergne, des lardons, de la crème et des œufs frais des poules de mon voisin, de l’huile d’olive …

Ce soir, je brosse doucement mes champignons, pendant que dehors l’orage gronde et déverse une pluie diluvienne … arrosant d’eau bienfaitrice les bébés chanterelles … qui attendent mon prochain passage.

                                         Respecter la nature

Ne pas gratter le sol en éparpillant les feuilles à l’aide d’un bâton car les chanterelles de bonne taille s’offrent d’elles même en pointant leurs chapeau jaune soleil hors de la mousse ou des feuilles. Ramasser toujours juste ce qu’il faut pour une petite consommation personnelle.

                                                 Conseil

Consommer toujours rapidement les champignons si vous ne comptez pas les faire sécher.